ATELIERS D’ÉCRITURE DE CHANSONS

Prix national "Mention numérique" du concours 2016 "Les petits artistes de la mémoire" organisé par l'ONAC 

Je pense qu'il serait bien que je puisse présenter un tour de chant lors de la première rencontre avec les classes. Ceci permet effectivement de créer tout de suite un rapport "affectif" avec les enfants et puis cela situe tout de suite qu'il s'agit d'une rencontre avec un "chanteur" (qui en fait son métier), et non pas d'un "enseignant" qui vient pour expliquer et aider les enfants à écrire des chansons.

A chaque rencontre je prend bien évidemment le temps de rechanter des chansons (un peu comme un rituel) car je pense que c'est toujours frustrant pour les enfants d'avoir un chanteur, guitariste dans la classe et d'avoir a "travailler" avec lui sans prendre le plaisir d'écouter et de chanter...

Pour la première rencontre en atelier, en général j'explique aux enfants que pour inventer une chanson, c'est un peu comme pour faire un gâteau. Il nous faut des ingrédients mais que, contrairement à la fabrication d'un gâteau, il n'y a pas de recette et que l'important c'est d'avoir envie de dire des choses sous la forme d'une chanson. De plus, la façon dont nous allons nous y prendre est unique puisque c'est avec moi que cela va se passer et que lorsqu'ils rencontreront un autre chanteur ou chanteuse, il s'y prendront sans doute complètement différemment. C'est une façon d'expliquer que chaque "artiste" crée des choses avec sa propre sensibilité et que l'acte artistique est toujours un moment magique. Quelquefois, ça marche tout de suite et quelquefois c'est plus long... d'autant plus qu'il s'agit d'une création collective et que toutes les idées sont bonnes et qu'il faut savoir s'écouter.

En fait, je me situe plus comme un "déclencheur d'un processus de création.

Entre deux rencontres avec les classes, nous pouvons effectuer un travail par correspondances car l'enseignant est tout à fait capable de terminer une chanson commencée, en écrire d'autres à des moments moins formels que le planning que nous aurons élaboré.

En fait, je peux guider les enfants dans la fabrication de l'ossature de la chanson (rimes ou pas, rimes croisées, chansons à réponses, refrains ou pas, accumulation, etc) mais je dois surtout être à leur écoute pour que cette chanson soit la leur avec leurs mots et leurs poésie afin qu'ils se l'approprie.

Si l'enseignant travaille sur un thème, s'il a un projet précis, je me mets évidemment au service de ce thème.

C'est pour ça que je pense que ça peut être utile de se rencontrer avant avec les enseignants afin d'en parler.